Bande-annonce
La presse en parle

"Mais rien ne semble se répéter ici, car l’assemblage des images et le traitement de celles-ci coulent et nous font valser dans un Québec proche et lointain à la fois. C’est un poème brut parfois violent, parfois triste, d’autres fois méditatif. Bourdon réussi à nous faire voir cette décennie et notre passé comme jamais. Notre maître n’est plus le passé, mais le geste qu’on pose aujourd’hui avec la mémoire comme pierre angulaire." Contrer l'amnésieJean-Baptiste Hervé, Voir

 

" Le succès du film est principalement dû à cet équilibre délicat entre licence créative et respect du caractère équivoque des images. Le scintillement de la poussière soulevée par la destruction d’une église, l’exploration de gigantesques galeries minières, le déplacement d’un bungalow par camion sur une route de campagne… autant de visions incroyables que le film nous redonne à voir, qui ont autant de valeur en elles-mêmes qu’au sein du montage auquel elles participent." La machine à retrouver le temps, Philippe Bouchard-Cholette, Panorama cinéma

 

"La mémoire des anges était un film d’une immense liberté : Bourdon et Giroux nous y rappelaient éloquemment que le cinéma est d’abord montage, rencontres d’images, art des interstices (comme le disait si bien McLaren). La part du diable va encore plus loin sur ce terrain : le défi était énorme, étant donné l’esprit du temps, la morosité annoncée. Nous devons désormais vivre avec ce film, continuer à le reconstruire." Robert Daudelin, 24 images

 

"La part du diable se veut un réexamen critique d’une période extrêmement dense de l’histoire du Québec. Face à une culpabilité collective paralysante et une vision collective à la mémoire très courte, Bourdon propose un devoir de mémoire..." Déliquescence, Julien Bouthillier, Artichaut magazine

 

"Plaisir, fascination et brin de nostalgie sont encore une fois au rendez-vous." Normand Provencher, le Soleil

 

AUTOUR DE LA PART DU DIABLE, Entretien avec Luc Bourdon et Michel Giroux par André Habib, Olivier Godin, Renaud Després-Larose, Hors champ

    mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter votre avis

    Abonnez-vous à notre newsletter