bonus camion 2

La longue route vers la lumière : la critique de Daniel Racine sur le film ‘Camion’

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Cette semaine, Daniel Racine nous propose de nous faire découvrir l’art du réalisateur Rafaël Ouellet dont le film Camion fait présentement partie de la sélection du ciné-club. Il balise, pour nous, un chemin bien tracé dans les pas du réalisateur québécois afin de nous mener au coeur d’un cinéma nordique et splendide.


Un court extrait… 

« C’est avec Camion, son quatrième long métrage, que Rafaël Ouellet a montré aux yeux du monde tout son savoir-faire, les prix de la mise en scène et œcuménique au Festival de Karlovy Vary l’ont confirmés. Si certains réalisateurs obtiennent beaucoup d’attention dès leur premier film, d’autres développent tranquillement leur art. Comme des artisans, ils peaufinent leur technique en tournant le plus souvent possible, souvent avec des moyens réduits (Le cèdre penchéDerrière moi et New Denmark), sachant que la route vers la reconnaissance est parfois longue et sinueuse. C’est le cas de Rafaël Ouellet. Avec Camion, le cinéaste originaire de Dégelis nous offre une œuvre mature, forte et pleine de lumière. »  

Les derniers articles du blog

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire

    Merci pour votre participation !

    Abonnez-vous à notre newsletter