Bande-annonce
La presse en parle

"un film à la fois grave et espiègle, plein de petites inventions visuelles et sonores qui font de l’errance de Nicole un beau voyage sensoriel sur l’absurdité de la vie." Carole Milleri, Critikat

"Tu dors Nicole" est une petite merveille somnambulique (...) Stéphane Lafleur installe calmement mais sûrement une fable désarmante où tout devient pur délice pour l'œil, les oreilles, le cœur. Une certaine idée du film rêvé." Sidy Sakho, Transfuge

A l’aide d’une somptueuse palette noir et blanc, Stéphane Lafleur dessine les allées et venues de son héroïne banlieusarde avec un authentique sens du détail et de l’absurde. Jacky Goldberg, les Inrockuptibles

"cette comédie nous plonge dans un état de bien-être fort plaisant et sa légèreté de ton et de jeu évite la pose "arty". Vincent Thabourey, Positif

"le réalisateur joue sur les dissonances plutôt que sur les décibels, livrant une comédie d’apprentissage au charme minimaliste." Eric Vernay, Première

"ce climat somnambulique reflète le spleen existentiel de l'héroïne, aux aguets de l'étrangeté et du déraillement, attendant telle une princesse désenchantée qu'on vienne la délivrer de son grand sommeil. " Romain Le Vern, TF1 news

"Le film a sa musicalité propre – une texture déliée, quasi liquide, qui glisse sur les stéréotypes et rebondit au gré de ses caprices. " Isabelle Régnier, le Monde

"Cultivant l’art de l’illusion, Lafleur excelle dans la construction d’un univers unique mis en valeur grâce à une mise en scène faisant voyager le spectateur dans l’imbrication de systèmes multiples, toujours en suspension entre rationnel et rêverie." Charles-Henri Ramond, revue Séquences

    mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter votre avis