La presse en parle

“il épouse le point de vue de son héros découvrant, les yeux grand ouverts, la vie, la mort et un monde d’adultes profondément insatisfaits de leur existence au fil d’une suite de saynètes souvent drôles, précisément observées, qui finissent par constituer un véritable récit d’apprentissage.” Claude Rieffel, A voir à lire

“Une truculente galerie de portraits menée par l’oncle fossoyeur.” Charles-Henri Ramond, Films du Québec

Claude Jutra : Si Mon oncle Antoine m’était conté par Mario Patry, Revue Séquences

 

    mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter votre avis