sympathie-pour-le-diable-photo-sympathie-pour-le-diable-1111052
Mots-clés

Gala Québec Cinéma, et les gagnants sont…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Souvent comparé à la soirée des Césars, voire celle des Oscars, le Gala Québec Cinéma est l’occasion de remettre aux films de l’année précédente les Prix Iris dans 27 catégories ainsi qu’un Prix Hommage à Alanis Obomsawin, artiste multidisciplinaire d’origine abénaquise et cinéaste reconnue internationalement. Année 2020 oblige, la soirée a été repensée pour une version “canapé”, en ligne sur Facebook pour la première partie, et une version studio télé en partenariat avec Radio-Canada.

Une partie des films primés sont ou seront accessibles en France, pour des durées variables (Festival, Vidéo à la demande, DVD ou sortie salle), voici donc les titres à guetter :

Antigone de Sophie Deraspe, annoncé par Les Alchimistes pour le 2 septembre en salles, sort grand gagnant avec ses six trophées parmi les plus convoités : Iris du Meilleur film, de la Meilleure réalisation et du Meilleur scénario, Révélation de l’année remis à Nahéma Ricci, Meilleure distribution des rôles (Sophie Deraspe, Isabelle Couture, Pierre Pageau et Daniel Poisson) ainsi que Meilleur montage (Geoffrey Boulangé et Sophie Deraspe).

Matthias & Maxime de Xavier Dolan, disponible en VàD et bietôt en DVD, a reçu pour sa part trois trophées : Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien pour la prestation de Micheline Bernard, et Meilleure musique originale pour le pianiste, compositeur et interprète, Jean-Michel Blais. Le film a également reçu l’Iris du Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec, remis à Xavier Dolan, Nancy Grant et au distributeur, Les Films Séville.

Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay, sorti en DVD, a reçu également trois Iris : Meilleur premier filmMeilleur son (Sylvain Bellemare, Jocelyn Caron, Bernard Gariépy Strobl et Dominique Lacour) et Meilleurs effets visuels (Oblique FX – Benoit Brière, Louis-Philippe Clavet et Kinga Sabela).

Côté documentaire, Échos d’Istanbul de Giulia Frati, disponible en DVD, a été couronné Meilleur son (Wolfgang Beck, Mustafa Bölükbasi, Kerem Çakir, Huseyin Can Erol, Sonat Hançer, Eric Lebœuf, Bruno Pucella, Ibrahim Tarhan, Yener Yalçin et Tolga Yelekçi).

Enfin, Physique de la tristesse de Theodore Ushev, a remporté l’Iris du Meilleur court métrage d’animation. Le film sera d’ailleurs en sélection officielle au Festival d’Annecy (en ligne).

Pour les autres films primés, il va falloir patienter un peu avant de les voir en France…

>> Liste des lauréats au complet

 

Les derniers articles du blog

Sortie nationale : Antigone ! (enfin)

Attendu depuis le mois d’avril, Antigone de Sophie Deraspe sort enfin dans toute la France (et même la Belgique) grâce à Alchimistes Films qui

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire