La presse en parle

"Qu'il s'agisse de la facture visuelle et technique du film, assez radicale et très organique via son image granuleuse en 1:33, étouffante, clivante, oppressante, ou de la thématique qu'il développe, le metteur en scène ne laisse aucun répit à son spectateur." Christophe Foltzer, Écran large

Video