Bande-annonce
La presse en parle

J’ai réalisé « The Forbidden Reel » (L’histoire interdite) parce que je crois que la conservation des films repose d’abord sur les spectateurs, sur quiconque a vu un film afghan — ou sa bande-annonce — et tient à le garder vivant pour la prochaine génération. J’espère qu’après avoir visionné L’histoire interdite, vous deviendrez vous aussi partie intégrante de ces archives de l’esprit : plus nous serons nombreux à nous préoccuper du sort des films afghans, meilleure sera leur possibilité de survie.

Ariel Nasr (ONF, 22/06/2020)

 

    mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter votre avis

    Merci pour votre participation !

    Abonnez-vous à notre newsletter