1_GuilhemCaillard_©VivienGaumand-bandeau.jpg
Mots-clés

Festival de films CINEMANIA : repenser la francophonie de demain 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Entrevue avec Guilhem Caillard, directeur général

Le Festival 48 Images Seconde a pour habitude de publier des entretiens avec les artisans du cinéma québécois, des producteurs comme Sylvain Corbeil, des réalisateurs comme Robin Aubert ou Ricardo Trogi, des actrices comme Fanny Mallette. Mais il y a aussi toutes celles et ceux qui s’affairent de l’autre côté de l’écran… Ces professionnels sans qui le rayonnement international des films francophones et québécois ne serait possible. Ce sont entre autres les festivals, et en particulier leurs directeurs et programmateurs.

C’est pourquoi Mon cinéma québécois en France vous propose de découvrir l’un de nos nouveaux partenaires outre-Atlantique : l’incontournable Festival de films francophones CINEMANIA qui se bat depuis sa fondation en 1995 pour faire briller les films et les auteurs de langue française. En novembre 2019, cet événement chers aux montréalais a séduit pas moins de 28 000 spectateurs, avec une programmation riche d’une soixantaine de films parmi lesquels des premières prestigieuses : Portrait de la jeune fille en feu, Les Misérables, Papicha, La Vérité, Les Hirondelles de Kaboul et Sympathie pour le diable. Rencontre « à distance » avec Guilhem Caillard, directeur général de cet événement clé.

Les derniers articles du blog

Sortie nationale : Antigone ! (enfin)

Attendu depuis le mois d’avril, Antigone de Sophie Deraspe sort enfin dans toute la France (et même la Belgique) grâce à Alchimistes Films qui

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire