10-analyse-antigone
Mots-clés

De quelques observations sur le Logos aux variations sur Antigone

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

À l’occasion de la sortie en salles de Antigone, nous vous proposons une petite analyse comparative entre la version du film de Sophie Deraspe et celle de 1961 réalisée par Georges Tzavellas.

  Dans le cas d’une nouvelle adaptation d’un classique aussi fondamental, il est toujours intéressant de tisser des liens ( « lien » ou une des nombreuses définitions de la notion antique de Logos) à travers le temps pour saisir les points communs ou bien au contraire, les divergences. Nous ne partirons pas du texte originel ou des versions ultérieures de la pièce de Sophocle mais du film grec qui fit date, le Antigoné (1961) du metteur en scène de théâtre et réalisateur Georges Tzavellas, où l’héroïne se voyait immortalisée par la grande Irène Papas. Cliquez ici pour lire cette analyse intitulée De quelques observations sur le Logos aux variations sur Antigone    

Les derniers articles du blog

Sortie nationale : Antigone ! (enfin)

Attendu depuis le mois d’avril, Antigone de Sophie Deraspe sort enfin dans toute la France (et même la Belgique) grâce à Alchimistes Films qui

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire