ENTREVUE AVEC FRANCIS LECLERC
Mots-clés

Bonus du ciné-club : entrevue exclusive avec le cinéaste Francis Leclerc

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Décalé, numérisé, puis mutilé d’une partie de ses invités et d’au moins une soirée, le Festival 48 images Seconde n’a pas pu présenter L’arracheuse de temps, le tout dernier film de Francis Leclerc alors en post-production. Mais cela ne les aura pas empêchés de présenter son grand classique Mémoires affectives, pourtant toujours inédit en France, un superbe thriller complexe et mélancolique où Roy Dupuis donne le meilleur de lui-même.

En attendant la sortie au Québec ce vendredi 19 novembre de L’arracheuse de temps, une ambitieuse comédie fantastique adaptée de Fred Pellerin mais qui n’a pas encore de sortie prévue dans l’hexagone, il était grand temps de rencontrer Francis Leclerc pour évoquer 25 années d’une carrière exemplaire, entre le meilleur cinéma d’auteur et le plus beau cinéma populaire, lors d’une entrevue aussi riche que cinéphile et qui dévoile enfin ce qui fait son style unique !

L’entrevue intégrale a été réalisée par Pierre Audebert.

Durant l’entrevue, le cinéaste revient sur son film Mémoires affectives, disponible jusqu’au 31 décembre sur notre cinéclub en ligne !

MEMOIRES AFFECTIVES

Souffrant d’amnésie à la suite d’un accident, un homme tente de reprendre le cours de sa vie. Mais les bribes de souvenirs qui lui reviennent ne correspondent pas à ce que lui racontent ses proches.

«Plus encore qu’un hommage à nos origines ancestrales, Mémoires affectives nous rappelle par ses paysages d’hiver […] la grande époque du cinéma québécois, celle des Brault, Perrault et Jutra. Époque où les cinéastes osaient braver le froid pour immortaliser les splendeurs hivernales.»

Manon Dumais, 2004

Les derniers articles du blog

Ciné-club de décembre

Trois nouveaux films québécois accessibles jusqu’au 31 janvier !  Plongez-vous dans les coulisses du monumental Shoah de Claude Lanzmann avec Ziva Postec,

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire

    Merci pour votre participation !

    Abonnez-vous à notre newsletter