affiche_la-derniere-plongee-de-dave-fb

La dernière plongée de Dave : Quand le documentaire fait du cinéma

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

Fragments Distribution et Némésis Films se sont associés avec le distributeur numérique h264 pour rendre disponible La Dernière plongée de Dave (Dave Not Coming Back), long métrage documentaire du cinéaste québécois Jonah Malak dès le mardi 15 décembre sur la plateforme iTunes-Apple TV.

Le film est disponible en précommande DÈS MAINTENANT ! Il sera disponible en ligne à partir du 15 décembre sur AppleTV.


La dernière plongée de Dave nous transporte en Afrique du Sud alors que des plongeurs tentent de remonter à la surface le corps noyé d’un jeune homme. À 283 mètres sous le niveau de l’eau, il s’agit de la récupération corporelle la plus profonde jamais tentée. Mais l’expérience ne se passe pas comme elle aurait dû.

Présenté cet automne dans plusieurs festivals au Canada et aux États-Unis, le film a notamment remporté le prix du public au Festival du film d’Austin et récemment le prix du meilleur documentaire au Festival du film de Hamilton. Il a d’ailleurs connu un succès remarqué à son lancement au Québec en septembre, alors qu’il a pris l’affiche dans plusieurs salles pendant 5 semaines.


Notre avis

La dernière plongée de Dave est un film absolument fascinant. Un documentaire de cinéma, fait par un cinéaste qui ne se contente pas de nous rapporter une tragédie, mais qui se consacre plutôt à reconstruire rigoureusement un univers, celui de Don, Dave et de leurs camarades. Un espace où leurs témoignages peuvent prendre des dimensions humaines et réelles. Jonah Malak parvient admirablement à nous faire vivre toute une gamme d’émotions brutes, sans jamais devoir les grossir, les exagérer. Sans jamais encourir le risque de les défigurer au profit de quelconques sensations fortes.

Les témoignages, captés avec authenticité et humanité, nous rapprochent de l’histoire des principaux intervenants. La sincérité et la modestie avec lesquelles ils se livrent à la caméra, d’ailleurs, viennent ébranler quelque chose au fond de nous. Et sans jamais tomber dans le mélodrame, le film nous initie à l’univers à la fois magnifique et périlleux des plongeurs, pleinement lucides face aux dangers qui les attendent.

Le documentaire nous livre avec justesse les évènements. L’émotion est brute, mais communiquée avec une retenue sensible. Le ton est juste et sans complaisance. Les différentes interventions nous touchent autant qu’elles nous informent toujours dans cet objectif de nous offrir un accès privilégié à l’univers de ces hommes et femmes, présentés comme des explorateurs lucides et engagés.

Les images d’archives côtoient des reconstitutions magnifiques du monde sous-marin de l’expédition, apportant une profondeur insoupçonnée au déroulement narratif. La mise en scène en est d’autant plus admirable alors que la fiction se prête au service des faits réels afin de nous les rendre bien tangibles. Du coup, les reconstitutions, fictives, servent de canevas au réel, aux peurs et aux espoirs de toute l’équipe à la surface chargée superviser l’expédition.

La dernière plongée de Dave est une oeuvre bouleversante qui porte également une réflexion excessivement confrontante sur notre rapport à l’aventure de même qu’à la mise en scène et en images de notre propre vie… Et celle de notre mort également.

Tout aussi prenant et saisissant qu’il puisse être, le film ne tombe jamais dans le spectacle. La mort n’y est pas traitée comme un divertissement. Chaque choix cinématographique a été méticuleusement pris dans le plus grand respect de la mémoire de Dave Shaw. Jonah Malak nous livre un film touchant et, au-delà de ça, une expérience humaine puissante qu’on n’est pas près d’oublier.

 


Pour précommander le film ou le visionner à partir du 15 décembre >>>> C’EST ICI

Les derniers articles du blog

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire

    Merci pour votre participation !

    Abonnez-vous à notre newsletter