Le Neg

20,00

Un film de Robert Morin.

Mots-clés

Rupture de stock

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Description

Dans un petit village du Québec, deux enquêteurs de la SQ tentent de faire la lumière sur un double meurtre, celui de la vieille Cédulie et celui d’un jeune noir, sauvagement assassiné par des habitants éméchés… Les deux policiers recueillent les témoignages des quatre témoins oculaires, qui leur décrivent les événements de manières différentes…

Et quelle est donc l’origine du meurtre? Bien voilà, le jeune avait cassé la statuette de plâtre représentant un noir qui pèche trônant en plein centre de la plate-bande de Cédulie…

Informations complémentaires

Année

2003

Réalisateur

Robert Morin

Production

Lorraine Dufour

Actrices, Acteurs

Iannicko N'Doua-Légaré I Robin Aubert I Emmanuel Bilodeau I Jean-Guy Bouchard I Vincent Bilodeau I Béatrice Picard I René-Daniel Dubois I Suzanne Lemoine I Sandrine Bisson I Claude Despins

Durée

1h32

Éditeur DVD

Christal Films

Langue

Français

Sous-titres

Français I Anglais

Image

Couleur

Son

Dolby Digital

Zone

Zone 2

Bonus

Dans les coulisses (divers petits reportages avant pendant et après la production d’une durée d’environs 20 minutes mais non chapitré).

Presse

“Comme d’habitude avec Robert Morin, le scénario n’y va pas par quatre chemins pour démontrer la crasse et la bêtise humaine. Ici, c’est tout le Québec des régions qui en prend pour son grade. Heurtés par l’étrangeté du comportement d’un jeune noir et ravis d’avoir du fun avec cette “chose”, quelques résidents en mal d’aventure se font passer pour des justiciers bien macabres. Le portrait que Morin fait de ces habitants est glaçant de peur et hélas, tout à fait réaliste.” Charles-Henri Ramond, Films Quebec

“Entre Pif le chien, pour le suspense, et Charlie Hebdo pour la description des moeurs locales, cette curiosité ouvre, à l’aune de la préhistoire, des perspectives insoupçonnées dans le traitement du genre.” Jean Menanteau, Le Monde

“Dénonciation de la ségrégation, poésie surréaliste et récit gigogne…Une profusion ambitieuse mais qui finit par jouer en sa défaveur.” Xavier Leherpeur, Le Nouvel Observateur

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Neg”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.