Jeux d'images - 12 films d'animation

15,00

12 films d’animations réalisés par Norman McLaren…

Mots-clés

Plus que 1 en stock

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Description

A partir de 6 ans :

Discours de bienvenue (1961 – 6mn), film d’animation montrant McLaren qui tente de souhaiter la bienvenue à l’auditoire lors d’un festival de films. Un microphone qui possède sa vie et sa volonté l’en empêche. McLaren finira par animera les objets de façon magique.
Points (1940 – 2mn), effets visuels et sonore abstraits à l’encre de chine.
La poulette grise (1947 – 5mn), animation dans laquelle les pastels de McLaren soutiennent délicatement la voix d’Anna Malenfant dans cette vieille berceuse si jolie qu’est La Poulette grise.
Hen Hop (1942 – 3mn), court métrage d’animation fantaisiste tout en couleurs, de Norman McLaren. Une poule tantôt Leghorn, tantôt Plymouth Rock, même un oeuf sur deux pattes, exécutent des quadrilles et des valses d’autrefois au son d’une musique populaire.
Canon (1964 – 9mn), assai de transcription visuelle de cette forme musicale très ancienne qu’est le canon. Trois modes d’expression sont utilisés par l’auteur en vue d’atteindre l’animation de synthèse qu’il s’est proposée. La piste sonore est enrichie de musique enregistrée et de musique synthétique. Film sans paroles.
Le merle (1958 – 4mn), animation de papier découpé mettant en vedette un merle qui perd tour à tour son bec, son cou, son oeil, ses ailes, ses pattes, et qui les retrouve en double et en triple, en suivant le rythme d’une chanson folklorique interprétée par le Trio lyrique.
Mosaïque (1965 – 5mn), lignes verticales et Lignes horizontales ont servi de point de départ à ce film qui renferme des trouvailles de géométrie abstraite et de cinéma futuriste. En soumettant le spectateur à un interrogatoire intérieur rigoureux, ces ingénieuses méthodes le reposent des procédés usuels.
Blinkity Blank ( 1955 – 5mn), court métrage expérimental explorant les possibilités de l’animation par intermittence et des images spasmodiques. Norman McLaren joue avec les lois de la persistance rétinienne dans une œuvre de pure imagination faisant penser tantôt à un feu d’artifice très nourri, puis ensuite à un dessin lent à se former et dont on ne perçoit que des touches rapides et éphémères. Film sans paroles.

A partir de 8 ans :

Il était une chaise (1957 – 9mn), court métrage d’animation à la manière éblouissante de Norman McLaren. Le cinéaste illustre le phénomène insolite de la révolte de la matière. Mais pourquoi l’homme et l’objet ne se mettraient-ils pas d’accord en toute amitié?
Rythmetic (1986 – 8mn), règles d’arithmétique animées et son gravé sur pellicule.

A partir de 10 ans :

Caprice en couleur (1949 – 7mn), animation de génie signée Norman McLaren et Evelyn Lambart. Le trio Oscar Peterson interprète quelques pièces de son répertoire, alors que les cinéastes transcrivent ces sons avec, comme seuls guides, leur talent et leur libre imagination. Titres inscrits en plusieurs langues, sans commentaire. Animation sans paroles.
Voisins (1952 – 8mn), court métrage d’animation le plus célèbre de Norman McLaren pour lequel il remporte un Oscar®. Le film raconte l’histoire de deux voisins vivant dans l’amitié et le respect jusqu’à ce qu’une fleur pousse à la ligne mitoyenne de leurs propriétés. S’ensuit une querelle qui mènera les deux voisins au tombeau.

Informations complémentaires

Année

2014

Réalisateur

Norman McLaren

Producteur

ONF

Durée

1h18

Editeur

Les Films du paradoxe

Langue

Français

Image

Couleur -N&B – 4/3

Son

Mono

Zone

Zone 2

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jeux d’images – 12 films d’animation”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.