Congorama

20,00

Mots-clés

Rupture de stock

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Description

Michel, l’inventeur de la tortue solaire, incompris, mais génial, apprend un beau jour qu’il est né au Québec et qu’il a été adopté alors qu’il était bébé. À l’été de l’an 2000, Michel se rend donc à Sainte-Cécile, le village de la Belle Province où il est né. Là, il fait la connaissance de Louis, propriétaire d’une voiture électrique hybride mal en point. Sur la route, une autruche en liberté leur barre le chemin et cause un accident… Fait divers? Oui, mais un de ceux qui peuvent changer à tout jamais l’histoire d’un homme…

Informations complémentaires

Année

2006

Réalisateur

Philippe Falardeau

Acteurs/Actrices

Olivier Gourmet I Paul Ahmarani I Jean-Pierre Cassel I Gabriel Arcand I Lorraine Pintal I Claudia Tagbo I Arnaud Mouithys I Guy Pion IMarie Brassard I Janine Sutto I Henri Chassé I Jules Philip I Mireille Bailly I Carlo Ferrante I Jean-Luc Couchard I Brigitte Poupart I Frédéric Dompierre I Olivia Le Clercq I Kistabish I Carmen Blain I Jacques Neefs I Benoit Rousseau I Geoffrey Gaquere I Jacques Hébert I Sylvain Scott I Giuseppe Venturelli I Aaron Mac Devitt I Ange Mouithys

Production

Microscope

Durée

1h45

Éditeur DVD

UGC Ph

Langue

Français

Sous-titres

Anglais

Image

Couleur

Zone

Zone 2

Bonus

Le film, La moitié gauche du frigo (2000 -1h30)

Scènes supprimés, plusieurs documentaires entourant la création du film : «atomium – les couilles du roi», «le making of de l’accident», «hommage à R. Deshaies, inventeur», «l’auto-électrique: de la fiction à la réalité».

Presse

« En choisissant de déployer au cinéma son goût pour le récit, Philippe Falardeau y apporte un ton nouveau : du côté du scénario, tout est dans le raffinement, et du côté de la mise en scène, tout est dans l’élan, la spontanéité. Une réussite (…) » Frédéric Strauss, Télérama

« (…) le réalisateur crée un petit bijou de sensibilité (…) Falardeau insuffle humour, sens et émotions diverses afin de tenir sur le fil une narration qui avance par à-coups. » Julien Welter, Score

« (…) le spectateur s’attache terriblement à cette histoire farfelue, drôle, pleine de rebondissements et  d’humanité. » Renaud Saint-Cricq, Le Parisien

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Congorama”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.