Le festival de Biscarosse rend son verdict (avec un peu de piment sur la peau) !

Le 19 octobre dernier, le 4ème festival du cinéma québécois de Biscarosse annonçait son palmarès. Une fois encore, Une colonie le premier film de Geneviève Dulude-De Celles a retenu l’attention du Jury, notamment pour la révélation de sa jeune actrice principale, Émilie Bierre. Mais la surprise est venue du public biscarossais qui a lui plébiscité le très adulte, sexuel et féministe Les salopes ou le sucre naturel de la peau de Renée Beaulieu, démontrant par là la pertinence du discours de l’Auteure comme la qualité de sa réalisation. Le palmarès du documentaire ne fut pas moins réussi avec le couronnement de Ziva Postec, la monteuse derrière le film Shoah, passionnante réalisation de Catherine Hébert. Le public était quant à lui touché par les qualités humaines du film du vétéran Fernand Dansereau, Le vieil âge et l’espérance, dans lequel, tôt ou tard, nous nous reconnaîtrons ! Pour finir, le public a récompensé le court-métrage Viaduc de Patrice Laliberté qui aura donc fait une belle carrière.

Les festivaliers auront particulièrement apprécié l’œuvre de François Bouvier, présentée ici par l’Auteur et qui gagnerait à être connue en France, la Bolduc écrasant à plate couture le biopic au formol de la môme Piaf. À quand une sortie hexagonale de cet énorme succès en son pays ? Enfin, en clôture, Anne Émond reçut un accueil chaleureux pour son sensible et ludique portrait d’adolescente Jeune Juliette, là aussi porté par l’interprétation de l’ensemble de son casting et plus particulièrement celle d’une étonnante Alexiane Jamieson dans le rôle principal, magnifiée par la caméra d’Anne Émond.

Une belle édition dont Mon cinéma québécois en France put à la fois apprécier l’accueil et l’enthousiasme de son équipe dans la promotion du cinéma québécois. Rendez-vous l’année prochaine dans la douceur des Landes !

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • chat
    Ajouter un commentaire