13 UN LUDODRAME

« Ma rencontre avec Carlos » par Guilhem Brouillet

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

 

Guilhem Brouillet est un passionné de cinéma. Après un Doctorat en Histoire des médias (Montpellier 3), sa passion pour le documentaire l’a amené à travailler pour les Rencontres internationales du documentaire de Montréal puis à s’investir dans le festival de Lasalle. Devenue sous son impulsion DOC-Cévennes, sa structure a intégré la Cinémathèque du documentaire et a reçu le label France-Québec CNC-SODEC.

Dans le cadre de la programmation de l’essai documentaire 13, un ludodrame sur Walter Benjamin au sein de la sélection d’octobre de notre ciné-club, Guilhem nous a livré son témoignage sur sa découverte du réalisateur Carlos Ferrand.

« J’ai découvert Carlos Ferrand il y a 6 ans, interpelé à Montréal par mon amie réalisatrice québécoise Michka Saäl : « Comment se fait-il que toi qui t’intéresses aux cinéastes documentaristes québécois tu n’aies encore jamais entendu parler de Carlos ? » En rentrant en France, je me suis alors empressé de visionner le DVD du film Americano (2007) qu’elle m’avait gentiment offert. Et là, quel fut mon émerveillement de découvrir, à travers cette œuvre, toute la richesse et la poésie de ce cinéaste, hélas, trop peu montré de ce côté-ci de l’Atlantique ! Dès le festival suivant (DOC-Cévennes 2015), la programmation de ce film servit de prétexte à provoquer la rencontre des Cévennes avec ce grand réalisateur « panaméricain » comme il aime à se définir. » LIRE LA SUITE

Les derniers articles du blog

mood_bad
  • Aucun commentaire pour le moment.
  • Ajouter un commentaire